Elsa Rooke

Metteur en Scène

Biographie de Elsa Rooke

Après une formation universitaire littéraire et musicale (Sorbonne Nouvelle & Goldsmiths College, University of London), pendant laquelle elle est régulièrement invitée à intervenir en France et en Angleterre en tant que conférencière (en milieu universitaire comme à l’opéra), et qui la conduit à publier des analyses critiques et des traductions de livrets d'opéra, elle suit le travail de divers metteurs en scène, parmi lesquels Alain Garichot, Stephan Grögler, Jean-Pierre Vincent ; plus récemment, Adrian Noble (Il Ritorno d’Ulisse in Patria), puis Sir Richard Eyre (Le Nozze di Figaro), qui lui confient la reprise de ses productions aixoises en tournée internationale (Lausanne, Paris, New York, Vienne, Baden-Baden, Tokyo...). Elle poursuit sa collaboration avec Adrian Noble et William Christie sur leur trilogie Mozart - Da Ponte à l'Opéra National de Lyon, dont on vient de présenter le premier volet (Cosi fan tutte). En 1999, elle signe, en Grande-Bretagne, sa première mise en scène (The Turn of the Screw, à Birmingham et au Pays de Galles, avec le soutien de la Fondation Britten-Pears), dirigée par Michael Rafferty, avec lequel elle monte en 2001 une version en anglais de Hänsel und Gretel, qui tourne dans plus d’une dizaine de théâtres en Angleterre et au Pays de Galles. En 2001 également, l’Opéra National de Lyon lui confie la mise en scène de Comédie sur le pont de Martinu à l'Amphithéâtre. A partir de 2003, elle accompagne la formation théâtrale des étudiants de l’Atelier Lyrique du Conservatoire de Musique de Lausanne, avec lesquels elle monte Postcard from Morocco de Dominick Argento à l’Opéra de Lausanne, Dialogues des Carmélites, et, dernièrement, Transformations de Conrad Susa et Anne Sexton (Première européenne). Elle intervient également dans la formation théâtrale des Jeunes Voix de l'Atelier du Rhin. En 2004, elle signe la mise en scène de La Cenerentola pour l’Opéra National de Bordeaux (reprise à l'Esplanade de Saint-Etienne et l'année suivante, à l'Opéra de Bordeaux). Pour la saison 2006-2007, William Christie lui confie la mise en espace de son Idoménée (Mostly Mozart Festival de New York, Lingotto de Turin, TCÉ à Paris et Opéra National de Lyon), ainsi que la formation scénique des jeunes solistes du Jardin des Voix, qui est l'académie des Arts Florissants.