Bruno Salomone

Comédien

Biographie de Bruno Salomone

Un comique aguérri

Habitué du Stand up et des formations comiques, Bruno Salomone prend lentement le chemin du grand écran.

Né en 1970 à Villeneuve St Georges, dans le Val de Marne, d'origine sicilienne flamande, il passe son enfance entre la région parisienne et Marseille.

Dès l'âge de 10 ans lors d'une colonie de vacances, il monte sur les planches et interprète un sketch comique. C'est la révélation, entendre son public rire le motive à poursuivre sur cette voie, passionné d'humoristes, ou plutôt comme il aime les appeler : les "Sketchers", ceux qui font des sketches. Il adore fouiner rue des Ecoles à Paris, acheter des disques vinyles ou des k7 de divers sketchers.

A l'âge de 17 ans avec son "frère spirituel", David Salles, ils décident d'aller faire une audition pour une émission de télé à Strasbourg… en vain. Ils ne sont pas pris, mais rencontrent une comédienne dans le train, qui leur conseille de prendre des cours car ils avaient, d'après elle, "quelque chose".

Et c'est à "La Nouvelle Ecole de l'Acteur" avec un professeur guatémaltèque, Rafaël Gozalbo, qu'ils apprennent l'écriture, l'improvisation en groupe, le seul en scène, le 2 en scène, et 3 et 4… Ensuite Bruno part à l'aventure, mais le chemin est long et semé d'embûches, d'embuscades, de petits boulots.

En 1993, il écrit son premier spectacle, "On n'a pas le titre", avec Emmanuel D'ancourt, et sa suite : "On n'a toujours pas le titre !" Puis en 1994, il écrit le one man show "N'est pas cochon d'inde qui veut !"

1996, tout s'enchaîne après un passage chez Graines de Stars, il auditionne au Carré blanc à Paris, et y joue son spectacle en compagnie d'Eric Collado, Jean Dujardin, Eric Massot et Emmanuel Joucla. Chacun d'eux avait son propre spectacle, mais la complicité fut tellement forte qu'avec la plus grande spontanéité, les Nous c Nous ce sont formés, recueillant un grand succès, à la télévision notamment.

Au cinéma, après une première apparition dans Gamer, il est dans Le carton de Charles Némès et prête sa voix au personnage de Syndrôme dans Les Indestructibles des Studios Pixar. Suivent un petit rôle dans la série télé "Clara Sheller" et dans l'adaptation cinéma de Brice de Nice, face à son complice Jean Dujardin, dans le rôle d'Igor Hossegor.

Début 2007 il passe dans le Hellphone de James Huth, avant de tenir le haut de l'affiche -enfin- avec Alexandra Lamy dans Cherche fiancé tous frais payés, une comédie éreintée par la critique et peu suivie du public. Changement de registre quelques semaines plus tard avec La maison de Manuel Poirier, aux côtés de Sergi Lopez et Bérénice Béjo.

En 2008, il est à l'affiche de la comédie Fool moon aux côtés de Artus de Penguern. En 2009, on le retrouve à l'affiche de Lucky Luke de James Huth, aux côtés notamment de Jean Dujardin, Michaël Youn et Sylvie Testud. Il y fait la voix du cheval du cowboy : Jolly Jumper.